17 janvier 2018

Présentation

Démo’Campus est le programme de l’Afev, mené avec ses partenaires, ministères, collectivités locales, associations, universités et entreprises, pour faire réussir tous les jeunes dans leurs parcours d’étude : préparation, orientation, accompagnement.

Forte de son ancrage territorial, 350 quartiers concernés, de son partenariat privilégié, 50 universités, et de son expérience, plus de 800 000 collégiens et lycéens déjà suivis, l’Afev souhaite passer à une phase de généralisation de son programme Démo’Campus.

Démo’Campus, est un programme de type « Aimhigher à la française », qui articule « préparation scolaire et culturelle », et modèle aspirationnel très en amont du choix d’orientation.

Œuvrer pour la réussite de tous

La démocratisation de l’enseignement supérieur constitue un enjeu majeur pour de nombreux pays. Pour encourager et améliorer ce processus, des politiques publiques se trouvent déployées afin de favoriser la réussite éducative et la poursuite d’études post secondaires des groupes défavorisés.

De ces politiques publiques, deux approches peuvent être dégagées :

  • une dynamique de « préparation scolaire et culturelle » à l’accès aux études supérieures, avec en priorité des actions de lutte contre l’échec scolaire d’accompagnement à l’orientation, de transmission des codes culturels des grandes écoles et des universités -soit la principale approche mobilisée en France.
  • un « modèle aspirationnel », privilégié dans certains pays comme l’Angleterre, le Canada ou encore l’Australie, et construit sur le constat que la préparation scolaire et culturelle ne suffit pas à réduire les inégalités sociales dans l’enseignement post secondaire et supérieur. Ce modèle consiste en priorité à renforcer l’accompagnement individuel et collectif, dès le plus jeune âge, en lien fort avec les familles, afin d’élever, de diversifier et de consolider les aspirations des élèves. La version la plus aboutie de cette approche se trouve dans le programme britannique « Aimhigher ».

L’enjeu de Démo’Campus est d’articuler ces deux notions. Les partenariats établis par l’Afev dans près de 50 agglomérations permettent d’opérer le lien entre les différents acteurs concernés et d’apporter une réponse immédiate et concrète à ces enjeux.

 

Démo’Campus, des ambitions diverses mais une même chance de réussir !

Depuis sa création, l’Afev a développé les aspirations et la confiance en soi de milliers de jeunes dès le plus jeune âge et jusqu’au Bac-3/Bac+3, incarnant déjà un Aimhigher à la française. Le programme Démo’Campus mêle les deux approches mentionnées - aspirationnelle et préparatoire- afin de favoriser aussi bien l’élévation des aspirations en primaire et au collège, que les aptitudes à réussir des études post secondaires académiques ou techniques.

L’articulation de ces deux dynamiques, tout à fait inédite en France, est la seule à même de concrétiser le souhait d’une articulation optimale entre l’orientation et la réussite.

Plutôt que de créer un nouveau programme lourd à mettre en œuvre, nous proposons de nous appuyer sur les ressources existantes de notre association : un réseau d’animateurs nationaux et territoriaux expérimentés et bien implantés, 7 000 étudiants bénévoles et de très nombreux partenariats locaux avec les collectivités, les services décentralisés de l’Etat et les universités. Avec eux, Démo’Campus organisera un « curriculum parallèle » dédié aux aspirations, à l’orientation et à l’acquisition des savoirs informels. Les entreprises privées et publiques se trouveront associées par le biais de mise à disposition de stages et la mobilisation de collaborateurs pour apporter leurs conseils aux jeunes.

L’Afev, première structure de tutorat étudiant en France, œuvrant depuis 25 ans au renforcement du lien université-cité est aujourd’hui la seule structure de dimension nationale à aborder simultanément toutes les dimensions des inégalités éducatives :

  • au cœur des familles via l’accompagnement individuel des collégiens et lycéens à domicile mené par les étudiants bénévoles ;
  • au sein des établissements scolaires via l’intervention des volontaires (jeunes en service civique) en « résidence »  au sein des collèges et des lycées ;
  • à partir des établissements d’enseignement supérieur via ses 18 « plateformes de l’engagement solidaire » favorisant le lien universités-territoires et l’accueil de jeunes des quartiers prioritaires qui, souvent par autocensure, ne s’autorisent pas à se projeter en tant qu’étudiants.

Dans le cadre de partenariats avec quelques universités, l’Afev  accompagne des étudiants en fragilité sociale (par exemple avec l’Université de Poitiers et celle de Bordeaux Montaigne).

Pour l’AFEV, avec Démo’Campus , il s’agit de:

  • Renforcer l’accompagnement individuel (AI) des collégiens et des lycéens, notamment en termes d’appui à l’orientation ;  
  • Développer ses actions collectives dans les établissements (collèges et lycées) en s’inspirant des bonnes pratiques étrangères comme le Programme Aimhigher développé en Angleterre consistant notamment à multiplier les immersions dans les établissements d’enseignement supérieur ;
  • Amplifier le développement des plateformes de l’engagement solidaire.

 

Une priorité : l’accès et la réussite à l’université

Toutes les études révèlent que les diplômés de l’enseignement supérieur bénéficient d’un taux d’insertion professionnelle de plus de 80%.

Entre 1990 et 2017 la place de l’enseignement supérieur a évolué de manière fondamentale : ils étaient 1,7 millions d'étudiants  en 1990 et près de 2,6 millions à la rentrée 2016. Leur nombre devrait atteindre les 3 millions en 2025. Les universités sont particulièrement concernées par l’augmentation des effectifs.

Cela pose une question d’accompagnement de l’orientation vers l’enseignement supérieur, de renforcement des conditions d’accueil, mais nécessite également de s’interroger sur les conditions de réussite de tous les étudiants. En effet, une part importante de la jeunesse, notamment celle originaire des quartiers prioritaires, risque d’être encore plus fortement fragilisée par ces évolutions.

La priorité de Démo’Campus est l’accès et la réussite à l’université. Une attention particulière sera également portée aux jeunes se destinant à des filières professionnelles. Parmi les lycéens pro et les apprentis, certains ont vocation à s’engager dans des filières courtes, porteuses de débouchés professionnels rapides, tandis que d’autres doivent être accompagnés dans le supérieur,  particulièrement en BTS. Bien connu de l’Afev -qui a accompagné 4 000 lycéens pro individuellement et 20 000 collectivement- ce public sera intégré à Démo’Campus.

Le programme Démo’Campus est d’ores et déjà intégré aux actions de l’Afev et bénéficie de son rayonnement territorial et humain, avec :

  • 48 agglomérations
  • 45 universités partenaires
  • 80 000 élèves dans des actions collectives et semi collectives
  • Près de 4000 collégiens et lycéens dans des actions d’accompagnement individuel

Une phase de développement supplémentaire est prévue pour la rentrée 2018-2019.

 

L’innovation sociale au service du programme Démo’Campus

Avec son Lab’ et ses équipes locales, l’Afev continue à innover sur les territoires pour créer du lien entre les universités et les quartiers.

Deux expérimentations illustrent bien les démarches d’innovation en cours :

  • Le social truck à Toulouse : Sur le principe des food truck, un camion se déplace sur les quartiers prioritaires, les campus, le centre-ville… pour être un livreur d’initiatives et d’échanges solidaires.
  • La plateforme Med’in à l’université de Nice : C’est un tiers lieu innovant dédié aux parcours de réussite et à l’engagement. Conçu comme un Living Lab, cet incubateur d’initiatives et de projet pour la jeunesse, propose dans un même espace un Learning, un Career et un Civic Center.